Message de Mme Viana à ses élèves

Les messages qui suivent sont issus  d’une correspondance entre Mr Pradeilles, proviseur du Lycée, et Mme Viana professeur de littérature anglaise, et s’adressent plus particulièrement aux élèves de Terminale OIB et à leurs parents.

Je voulais vous envoyer ce message avant que vous vous inscriviez au bac. J’ai perçu une certaine inquiétude parmi vous, ce qui est tout-à-fait normal étant donné les circonstances. Mais pour certains, c’est quasiment de la panique.

Avant de prendre une décision hâtive, celle de ne pas vous inscrire en Oib au bac, je voudrais que vous réfléchissiez à la valeur et à l’ampleur de tous les efforts que vous avez fournis depuis toutes ces années. Vous avez, malgré l’absence de Mme Viana, toutes les chances de très bien réussir cet examen. Je ne vous le dirais pas si je ne le pensais pas. Vous êtes des élèves qui avez d’énormes qualités, vous avez acquis une méthode de travail propre à la section, et je ne mentionne même pas votre capacité de travail et votre culture générale. Et je parle pour tout le monde.
 
J’en ai également parlé à Mme Viana, qui m’a envoyé le très long message qui suit.
 

En ce qui concerne la panique des élèves, il faut leur dire que, d’une part, si mon absence se prolonge le rectorat enverra qqn pour me remplacer — je signalerai à Mme Sagne [responsable administrative des sections Internationales] par ailleurs que les élèves n’ont pas eu cours de L/L pendant plusieurs semaines, et ceci sera pris en compte au moment du Bac.

Mais il faut aussi faire comprendre aux élèves que s’ils abandonnent l’OIB maintenant, tout le travail qu’ils auront fourni et tout ce que je leur aurai appris pendant 2 ans n’aura servi à rien: leur réussite à l’examen ne dépend pas de ma présence physique mais des méthodes de travail qu’ils ont acquises grâce à leurs efforts et leurs progrès au cours de ces 2 ans. Ces méthodes d’analyse sont la colonne vertébrale, le « backbone » de leur réussite: le reste n’est que de l’apprentissage de connaissances, c’est-à-dire la connaissance approfondie des oeuvres au programme, et l’organisation de ces connaissances (autour de grands axes d’exploration = des thèmes). 

 Il faut qu’ils travaillent sur Adam Bede comme je leur ai indiqué par ton intermédiaire. Quand ils auront travaillé sur les différents thèmes (chacun / chaque groupe de son côté), il faut que l’ensemble de la classe mette tous leurs thèmes en commun pour en sélectionner 10 à 14 principaux (les autres thèmes deviendront des sous-thèmes des thèmes principaux). Je crois que c’est le travail qu’ils ont fait avec Mme Shall. Ils peuvent m’envoyer leur liste finale des 10-14 thèmes pour que je la valide. Ensuite, il faudra qu’ils travaillent en autonomie, c-à-d sans moi mais tous les élèves ensemble, pour remplir ces thèmes. C’est de cette manière que les élèves de St-Germain-en-Laye travaillent, les professeurs validant simplement le travail fait en complète autonomie par les élèves.

 Il faudra faire pareil pour l’ère Romantique à analyser à travers Blake et Wuthering Heights, c-à-d qu’ il faudra trouver des thèmes et procéder de la même manière. Pareil pour Shakespeare (plus de détails là-dessus le moment venu). Pour l’ère Romantique, je leur ai donné 3 livres que l’inspecteur de Cambridge a conseillés: il faut qu’ils en utilisent au moins 1 à fond pour connaître l’ère Romantique parfaitement, puis qu’ils appliquent ces connaissances à l’exploration des 10-14 grands thèmes qu’ils auront trouvés pour Blake et E. Brontë.

Ils peuvent par exemple prendre les poèmes de Blake 1 par 1, et pour chaque comparer/contraster avec le roman de Brontë, tout en cherchant ce qui est typique/ non typique de l’ère romantique dans chaque poème et dans le roman.

Bien sûr, ils peuvent me contacter par mail pour que je les aide; mais je ne veux pas de demandes individuelles: les questions doivent venir du groupe classe, c-à-d que la classe entière devra avoir réfléchi au problème avant de me demander de l’aide, une confirmation, des approfondissement, des éclaircissements…

Comme je suis absente physiquement et que la communication prendra forcément plus de temps, ils peuvent exceptionnellement se servir de guides étudiants comme les York Notes, mais ceux-ci ne doivent pas remplacer le travail individuel/du groupe classe!!! Ces guides ne doivent servir qu’après, pour compléter le travail personnel/de la classe!! S’il n’y a pas de travail personnel d’abord et qu’ils choisissent la solution de facilité, cela se verra le jour de l’examen et les notes seront moyennes ou médiocres. 

De même, ils peuvent exceptionnellement chercher des infos sur internet, mais avec les mêmes restrictions que pour les guides étudiants. Il y a des sites internet pour étudiants (semblables aux guides papier); ils sont plutôt fiables mais il peut y avoir des erreurs, selon les sites. Il faut faire attention à ce qu’il y a sur internet car il y a beaucoup de n’importe quoi qui leur apprendrait des choses erronées. Les sites universitaires ou spécialisés (se focalisant sur une époque, un genre littéraire, un auteur) sont généralement de bonne, voire très bonne, qualité. Mais internet est à utiliser avec prudence et circonspection.

Ils peuvent aussi se servir des guides étudiants papier et /ou internet pour les 6 poèmes romantiques qu’ils ont à étidier.

Il ne faut pas que les élèves aient peur de travailler en autonomie: ils ont les outils, je suis juste un peu plus loin que d’habitude pour vérifier comment ils utilisent ces outils pour travailler sur les oeuvres; il y a internet pour y remédier: il suffira de s’organiser. S’ils abandonnent, cela voudra dire qu’ils ne sont pas près pour leurs études supérieures où ils seront obligés de travailler en complète autonomie, mais aussi que j’aurai fourni 2 ans d’efforts intensifs pour les former… pour rien!! Je serais très déçue. Ils doivent avoir confiance en eux, en leurs capacités, en leurs progrès, et en ce que je leur ai appris pendant 2 ans! YES, THEY CAN!!!

Voilà, je pense que c’est assez clair quant à la confiance que nous plaçons tous les deux en vous.

2 commentaires sur “Message de Mme Viana à ses élèves
  1. CELASCHI dit :

    Et qu’en est il des autres classes et notamment des classes de 1ère qui sont particulièrement concernées car le bac OIB se prépare sur 2 ans et la fameuse méthode d’analyse est encore loin d’être acquise ! Le découragement est grand pour ces élèves et beaucoup songent également à renoncer à suivre la section OIB. Il n’y a aucune communication entre la direction du lycée et les parents, les élèves vont régulièrement quémander quelques informations auprès de la direction du lycée puisque personne ne leur en donne.Cette situation est inacceptable et dure depuis trop de temps.

  2. Janvier dit :

    Très important de venir demain matin. Plus on sera nombreux plus les problèmes seront traités au mieux je pense.