Universités britanniques

Le baccalauréat section internationale (OIB) ouvre les portes des universités britanniques.

Ci-dessous, quelques commentaires synthétiques d’un entretien d’un parent d’élève du Lycée Edouard Branly de Nogent-sur-Marne avecun responsable d’admissions de l’Université de Warwick.
Les candidats sélectionnent 5 programmes cibles dans différentes universités, en fonction de leurs objectifs et de leurs chances d’être admis. Le dossier e st déposé via le système internet UCAS ( http://www.ucas.com/ ) à partir du 1er septembre de l’année de terminale et au plus tard le 15 janvier de l’année du bac et comporte les notes prédictives (établies par les professeurs) des résultats, mention comprise, pouvant être espérés au bac dans quelques matières – clés pour les études visées. C’est sur la base de ces notes, d’une lettre de référence, aux standards anglo-saxons, d’un professeur et de Personal Statements (lettres de motivation élaborées) que les Universités font généralement de janvier à mai (!) des offres conditionnelles d’admission. La condition est d’obtenir effectivement les notes requises par l’université au bac, les écarts par rapport aux conditions de l’offre étant mal tolérés…A noter que les conditions imposées ne sont pas nécessairement les notes prédites par les professeurs.
Pour les candidats issus du système français, l’Université a ainsi fait des offres d’admission comportant les exigences suivantes:
* Bachelor (Licence) en Economie, programme prestigieux et sélectif en Grande Bretagne: 15 de moyenne au bac, 15 en maths, 12-13 en anglais;
* Bachelor en « Maths et Economie »: 13 de moyenne au bac, 16 en maths, 12 en anglais.
Les seuls frais de scolarité sont de l’ordre de £3000/an pour des candidats de l’UE.
Les étudiants sont en général logés sur le campus la première année, puis trouvent des appartements/pièces à louer dans les environs par la suite.
Si les offres reçues des universités sont égales ou supérieures à deux, il convient de choisir judicieusement deux programmes parmi les offres reçues, l’un étant pris en premier choix; si l’on remplit les conditions fixées, on doit alors rejoindre cette université; l’autre est le choix de repli («insurance»), à savoir l’autre cursus ou université, aux conditions moins draconiennes, sur laquelle on se replierait si les résultats au bac ne sont pas à la hauteur des conditions du premier choix.
Les dossiers pour les univ ersités d’Oxford et de Cambridge sont à monter pour la mi-octobre au plus tard. Ces deux universités ont des exigences bien supérieures à celles des autres établissements en
termes de notes, de documents à fournir (ex : des copies d’essays ou de tests-DST) et d’épreuves à passer (tests, entretien). Les élèves anglais font souvent une visite préalable permettant de se familiariser avec le site, l’environnement académique et de se faire connaître.
Un forum utile, mais à ne pas prendre au pied de la lettre, pour glaner des informations : http://www.thestudentroom.co.uk/
Marc Eline